On localise le plus souvent les refuges des guêpes sous les tuiles, dans les arbres fruitiers, dans les pièces d’un logement et aussi dans les greniers. Trouvez dans cet article quelques idées pour piéger les guêpes.

Pourquoi la guêpe est-elle nuisible ?

Même si les guêpes sont de précieuses auxiliaires de la culture, elles ne sont pas toujours très sollicitées par l’homme. Elles préfèrent bâtir leurs refuges dans les coins d’une maison et leurs bourdonnements sont très désagréables. Elles nous empêchent la plupart du temps de profiter d’un petit pique nique en plein air durant l’été. A noter que lorsqu’il fait beau, ces hyménoptères se promènent un peu partout dans la nature pour nourrir leurs larves. A ce moment là, leurs nids ont tendance à grossir promptement.

Le plus nuisible et inquiétant chez les guêpes c’est principalement leurs piqûres. Les aiguillons des guêpes injectent du venin et provoquent des réactions allergiques sérieuses, surtout pour les personnes qui sont hyper sensibles. Un gonflement plus ou moins douloureux apparaît sur la zone piquée. Ce phénomène est le plus souvent associé à des inflammations sur d’autres endroits du corps, plus précisément sur le pharynx et la langue. Ces symptômes peuvent provoquer des malaises respiratoires ou des sensations de picotement. Ces réactions peuvent s’aggraver sans une consultation médicale à temps et peuvent mener à la mort. Les réactions les plus intenses ne se produisent qu’après une exposition renouvelée. Il peut arriver qu’après avoir été piqué dans l’enfance, l’acquisition d’une nouvelle piqûre à l’âge majeur occasionne favorablement une réaction plus sévère.

Pour ne pas attirer les ennuis, il serait plus préférable de garder ses distances avec les refuges des guêpes. Les colonies des guêpes adoptent une organisation pour sécuriser leurs larves et leurs abris. Les ouvrières deviennent plus agressives lorsqu’on s’approche de leurs logis. A remarquer que ce sont singulièrement les guêpes femelles qui sont munies d’aiguillons. Plus le nid est de taille imposante, plus le risque de riposte massive est à craindre. Par rapport aux abeilles, les guêpes ont la faculté d’employer leurs aiguillons à plusieurs reprises, puisqu’elles maintiennent leurs dards. Ces insectes volants sont naturellement attirées par les senteurs des aliments sucrés et les viandes. Une raison de plus qui justifie leur fréquentation sur les buffets lorsqu’on prend un repas dehors.

Fabriquer un piège à guêpe soi-même

Deux possibilités de piège à guêpe s’offrent à nous.

La première méthode consiste à confectionner un siphon fait maison par le biais d’une bouteille en plastique d’un litre. Ce piège à guêpe se réalise tout simplement en quelques minutes et promet des résultats probants. Il suffit tout simplement de se munir de quelques outils, à savoir, un cutter, un clou, une ficelle (en vue de suspendre le siphon) ainsi qu’un briquet. Sectionnez horizontalement le tiers supérieur de la bouteille et enlevez le bouchon. Rangez la partie coupée à l’envers de la base de la bouteille. Perforez les parois latérales avec une pointe de clou chauffée en vue de fixer le piège en l’air. Garnissez le fond de la bouteille avec un appât en vue d’attirer les guêpes.
Optez essentiellement pour les appâts protéinés ou sucrés pour que les pièges soient plus fonctionnels.

  • L’appât sucré est à utiliser exclusivement à condition qu’il n’y ait pas d’abeilles qui butinent les fleurs du jardin ou les ruches. Ce piège peut malencontreusement piéger celles-ci. Les appâts sucrés qui fonctionnent à merveille sont les mélanges de bière avec du jus de pomme, de confiture, de sirop de fruit. Une eau trop sucrée est une excellente alternative dans la mesure où nous n’avons pas de bière à notre disposition.
  • Les guêpes sont des petits insectes carnivores. Elles aiment aussi les protéines. Pour les capturer avec cet appât, c’est simple. Disposez tout simplement un morceau de poisson cru ou de viande rouge au fond du siphon. N’oubliez pas de verser une petite quantité d’eau pour que l’appât ne se durcisse pas.

L’utilisation de ce siphon constitue une excellente solution pour protéger les arbres fruitiers, surtout les pommiers. Pour ce faire, suspendez deux siphons sur l’arbre à protéger. Si au bout d’un moment le piège est saturé par les guêpes, prenez la précaution de le vider afin qu’il soit toujours opérationnel. Il est recommandé d’enterrer les cadavres puisque les guêpes mortes peuvent séduire les essaims.

La seconde méthode appelée «  la bouteille avec fenêtre » est encore moins pratiquée mais prétend des points positifs saillants. Comment procéder ? C’est très commode. Saisissez une bouteille d’eau en plastique sans ôter le bouchon. Perforez 3 petites fenêtres à auvent par le moyen d’un cutter sur les côtés de la bouteille, plus précisément sur le tiers supérieur. Emballez la bouteille avec du ruban adhésif de préférence fluo ou jaune, principalement des couleurs qui attirent les regards des guêpes. Passez un fil sur le goulot si on veut que le piège soit efficace.

Les pièges à acheter dans les boutiques

Les commerces spécialisés dans la vente des pièges contre les insectes nuisibles proposent des pièges pour capturer les guêpes. Les pièges les plus connus sont le Wasp Trap ainsi que le piège poche pour les guêpes.

Le Wast Trap

Le Wast Trap est un nouveau produit qui a connu une popularité grandissante pour lutter contre les guêpes d’une façon très écologique. Ce piège est élaboré à partir d’un plastique de qualité environnemental appelé polypropylène. Il capture d’une manière très simple mais efficace les guêpes. Son mode d’emploi est pratique. Versez une solution sucrée ou de la bière au fond du récipient en vue de piéger les guêpes lorsqu’elles sont attirées par l’odeur. Le Wast Trap peut être procuré en deux coloris, soit translucide, soit en jaune.

La poche à guêpes

Il s’agit d’une petite poche doté d’un attractif spécial pour piéger les mouches et les guêpes. Elle propose une facilité d’emploi. Afin qu’elles tombent dans le piège, ajoutez de l’eau sucrée dans la poche et suspendez-la à l’endroit où on veut prendre les guêpes. Ce produit a la faculté d’attraper plus de 10 000 guêpes.

Quelques méthodes de prévention

En vue de se protéger des guêpes, le temps d’un repas en plein air, il est possible de s’orienter vers les plantes répulsives. Pour ne pas être embêté par ces bestioles, il suffit tout simplement de disposer quelques branches d’herbe aromatique ou quelques feuilles de tomate. Les guêpes ne supportent pas la forte odeur de ces végétaux et s’éloignent de nos cadres de vie.

Pour ne pas favoriser la formation des nids de guêpes à proximité de l’habitation, il est judicieux de planter des plantes ayant des actions répulsives afin de repousser la fréquentation des guêpes. N’hésitez pas à planter dans le jardin des herbes de citronnelles. Elles ont une faculté exceptionnelle pour éloigner les guêpes. De même pour les aillacés (la ciboulette, l’ail et l’oignon) ; le cerfeuil tubéreux, la sauge officinale, le géranium, l’asiminier, les noix de lavage, la tanaisie, l’osmanthe, la margousier, l’absinthe, le croton, la poudre de pyrèthre, le romarin et aussi la menthe. Non seulement ces plantes rehaussent le décor d’un jardin, mais elles possèdent également des propriétés répulsives impressionnantes pour éviter les guêpes.

Le tarif pour engager un désinsectiseur

Il est toujours judicieux de faire appel à un exterminateur professionnel pour se débarrasser des nids des guêpes. Les sociétés de désinsectisation proposent plusieurs formules d’intervention, à savoir, l’intervention ponctuelle et contractuelle. Le tarif d’intervention n’est pas toujours le même en fonction de l’intervention choisie et les activités de désinsectisation effectuées. Le saviez-vous ? Il est parfaitement envisageable de procéder à une demande de devis pour connaître le prix approximatif d’une intervention.

Les pièges et produits pour lutter contre les guêpes et frelons
5 (100%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here