On distingue souvent, d’étranges cocons de terre installée à l’intérieur ou à l’extérieur de notre demeure. Ce pourrait être un nid de guêpes. Effectivement, il s’agit de cocons de guêpes maçonnes. Mais, doit-on s’en débarrasser ?

Qu’est-ce que les guêpes maçonnes ?

Nous connaissons tous, le danger que représentent les nids de guêpes ou plus exactement, la piqûre que ces bestioles infligent à leur victime. Cela nous mène à être vigilant lorsqu’on détecte d’étranges nids se nichant à notre demeure, en intérieur comme en extérieur. Les insectes piquant qui nous importunent généralement sont souvent des guêpes communes. Cela pourrait être des Vespula vulgaris, Vespula germanica ou d’autres espèces encore. Ces dernières sont des insectes sociaux. Ils vivent en essaim et sont agressifs lorsqu’ils se sentent en danger. Dans ce cas, ils n’hésitent pas à attaquer tous ceux qui s’approchent de leur nid.

Par contre, les guêpes maçonnes ou autrement appelées les Sceliphron adoptent des mœurs qui leur sont propres. Mais en plus, elles sont tout à fait différentes en termes de morphologie. À vrai dire, leur corps est allongé, coloré en noir ou orné de motifs, de bandes ou encore de rayures jaunes ou orange selon la famille. Elles ont une taille très élancée, ce qui pourrait les confondre à des guêpes communes. Comme les autres insectes, le Sceliphron dispose de trois paires de pattes munies de bandes colorées. Ce qui le différencie des abeilles et des autres espèces de guêpes, c’est que son abdomen prend la forme d’une goutte qui s’amincit longuement au bout de la taille et des antennes recourbées sont disposées au dessus de sa tête.

En outre, les guêpes maçonnes sont des insectes solitaires. Contrairement à ce que l’on connaît des guêpes, cette espèce travaille et vit seule. De ce fait, elle est inoffensive et n’attaque jamais ceux qui se trouvent à proximité de leur cocon. Au contraire, on peut dire qu’elle est utile pour le jardin. En effet, elle participe amplement à la pollinisation des fleurs. Afin d’abriter et nourrir ses larves, une guêpe maçonne conçoit de petits cocons de terre.

Comment les distinguer des guêpes communes ?

La distinction des guêpes maçonnes par rapport aux guêpes communes s’effectue facilement en regardant leurs nids. Les abeilles tueuses ont des nids possédant leurs propres caractéristiques. Généralement, ces derniers sont de taille et de forme variables. Ils peuvent contenir quelques dizaines d’insectes à plusieurs milliers d’insectes. Fabriqués à partir du bois et de la salive, ils ressemblent à du papier. On y distingue également des alvéoles visibles à l’extérieur. Par ailleurs, le nid des guêpes sociales est souvent bâti en hauteur, à des zones biens variées en intérieur comme en extérieur. On en trouve, par exemple, dans les arbres, sur les branches et le tronc, sur notre toiture, dans un grenier ou encore dans notre cheminée. De par leur mode de vie en essaim, la présence de ces insectes et de leurs ruches dans nos alentours peut s’avérer être un vrai danger pour les hommes ainsi que pour les animaux. En effet, pour éviter que le problème devienne plus épineux, il faut prendre la décision de détruire les nids repérés. Cependant, cela ne devra pas se faire n’importe comment. A seulement quelques mètres, les guêpes peuvent ressentir la présence des prédateurs qui veulent les attaquer. Le mieux serait alors de faire appel à un professionnel pour réaliser cette tâche difficile.

La guêpe solitaire, niche dans un cocon fractionné de plusieurs cellules. En réalité, ces dernières serviront à emprisonner les insectes qu’elle aura paralysés. D’habitude, elle s’empare des araignées ou d’autres insectes approchant le cocon. Ceux-là, serviront par la suite de nourritures pour les larves pondues lorsqu’ils deviendront adultes. Ainsi, chaque cocon est fait de terre mélangée avec de la salive. Cela donnera un aspect plus différent de la fabrication ressemblant à un papier, des guêpes communes. De petite taille, on en mesure 2 à 3 cm avec une forme précisément ovale ou allongée. Autrement, une autre spécificité des cocons des guêpes maçonnes est leur emplacement. On en trouve généralement à des endroits bien variés, à l’abri du soleil et de la pluie, en intérieur comme en extérieur. Les premières zones de repère sont la tige d’une plante, sur les coins des murs, une planche, l’encadrement d’une porte ou d’une fenêtre, dans un tiroir, etc. Notons qu’une femelle peut fabriquer quelques nids avant de mourir. A ce sujet, on pourra distinguer quelques-uns juxtaposés côte à côte ou très éloignés les uns des autres.

Que faire en présence de leurs nids ?

Comme il a été dit plus haut, les nids de guêpes maçonnes peuvent se trouver à des endroits bien variés. En intérieur comme en extérieur de notre maison et dans les lieux que nous fréquentons, ils peuvent gêner. Bien qu’ils soient inoffensifs contrairement aux ruches des abeilles et des guêpes tueuses, on ne les aime pas chez soi. Leurs nids pourraient entraver notre décor et usera nos murs. En solution à cela, le mieux serait de s’en débarrasser immédiatement.

Ainsi, à l’intérieur de notre logis, on peut enlever le cocon de l’insecte en question à l’aide d’une spatule. Pour ce faire, il faut essayer d’enlever tout le support et le transporter à l’extérieur. De ce fait, aucune précaution n’est à prendre, nous ne devons craindre de rien. En extérieur, si le cocon ne nous dérange pas, il n’y a aucune raison de l’enlever. Il n’est nul besoin de faire appel à des professionnels en extermination comme pour les autres variétés et espèces de guêpes.

Comment éloigner cet insecte ?

Il se pourrait quand même que ces petites bestioles soient vraiment envahissantes. Alors qu’on a détruit leurs cocons à plusieurs reprises, elles reviennent encore en fabriquer d’autres. Dans ce cas, il faudra adopter d’autres moyens pour les éloigner. Les suivants sont des armes à préparer dans ce but. Notons que ceux-ci sont efficaces pour n’importe quel type de guêpes.

Premièrement, les clous de girofle sont d’excellents révulsifs à guêpes. On peut en user de deux manières. D’une part, les écraser et les mettre dans des bols à placer sur la table ou aux rebords des fenêtres. D’ autre part, les piquer dans un citron ou une orange et les installer dans les zones infestées.

Deuxièmement, le café est un outil très efficace. En effet, l’odeur du café brûlant est assez désagréable pour ces petits insectes. Ainsi, il suffit de faire brûler du café moulu frais dans des assiettes ou dans des coupelles. À mainte reprise, cette opération fera fuir toutes les guêpes qui tenteront d’envahir notre logement.

Troisièmement, la citronnelle agit de la même façon que le café. De par son parfum, les guêpes fuiront. C’est pour cette raison que certains foyers en plantent dans leur jardin et même sur leur terrasse et leur balcon. Cette plante est un parfait insectifuge. Dans cette perspective, nous pouvons avoir plusieurs variétés de citronnelle, le basilic citronnelle, le thym citronnelle, la verveine citronnelle, etc.

En outre, les guêpes détestent tout ce qui procure des odeurs fortes. Ainsi, on peut user également de bâtons d’encens. Pour ce faire, il suffit de les brûler sur la terrasse, ou atour de la table ou autour de nous lorsqu’on va en pique-nique.

Tout savoir sur la guêpe maçonne (Sceliphron)
5 (100%) 2 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here