Minolta DSC

Le frelon asiatique fait partie des autres espèces de frelons appartenant à la famille des vespidae. Naturellement cadrée à un milieu subtropical et tempéré, on le rencontre essentiellement en Asie continentale.

Le frelon asiatique, c’est quoi ?

Le frelon asiatique est un insecte originaire d’Asie. D’une taille assez grande, il envahit de manière progressive les autres territoires tels que la France. On rencontre habituellement son impact sur le peuplement d’abeilles. A savoir qu’il se nourrit de ces derniers, notamment de ceux qui sont fragilisés par les exercices anthropiques. Il est facilement reconnaissable du fait que c’est la seule guêpe ayant une livrée de couleur foncée. Les espèces adultes sont de couleur brune et éclosent avec des traces sombres, loin de leur nid. Elles ont une tête noire, une face orangée et des pattes brunes sur les extrémités. Ce frelon asiatique ne peut pas se confondre au Frelon d’Europe, le Frelon asiatique est très facile à reconnaître car c’est la seule guêpe sociale en Europe à posséder une couleur aussi foncée.

Similairement aux autres familles, le Vespa velutina bâtit un grand nid constitué de nombreuses galettes cellulaires et couvertes d’une enveloppe conçue avec des grandes écailles, rayées de brun et de beige. Quand il s’installe sur une surface parfaitement dégagée, le nid est sphérique lorsque sa taille n’excède pas les soixante centimètres de diamètres. Toutefois, il peut se modifier en ovale et accéder jusqu’à plus d’un mètre de haut avec quatre-vingt centimètres de diamètre. Dans son aspect initial, cette espèce installe son nid de préférence sur les hautes branches des arbustes, dans les zones urbaines ou les zones agricoles. Elle aime aussi exploiter les entailles de cours d’eau afin de se disperser et éviter les populations pures de conifères.

Afin d’approvisionner ses larves, le frelon saisit des insectes, notamment des abeilles. Quant à leur capture, il va s’installer en vol sédentaire sur l’entrée d’une fourmilière. Sa grande taille ainsi que ses pattes plus importantes lui permettent de capturer une abeille pour ensuite l’emmener avec lui. Il ne va garder que le thorax de l’abeille pour en faire une croquette à emporter dans le but d’alimenter les larves de sa famille. Quant aux frelons adultes, ils se nourrissent essentiellement de nectars et de fruits mûrs. Il est courant de constater une agression de frelon décimant une ruche d’abeilles.

Les dangers du frelon asiatique

Avec des picotements nocifs, les frelons d’Asie sont une réelle menace aussi bien pour les hommes que les animaux. Ces guêpes nuisibles engendrent la mort de plusieurs personnes par an. Particulièrement agressifs, un simple picotement dans des zones sensibles comme la gorge ou la tempe peut causer la mort, soit par dilatation soit par allergie, notamment pour un sujet allergique. Non seulement les frelons asiatiques peuvent percer un habit avec une consistance d’un centimètre, mais est aussi capable de projeter du venin fugace à distance. Tel qu’on peut le constater, l’existence d’une foule de frelons d’Asie est un grand danger, aussi pour la famille que les animaux domestiques comme le chien et le chat. Les protections des parties sensibles comme le port de lunettes sont souvent inefficaces. Dans la mesure où ce sont des nuisibles très agressifs, il importe d’éviter de les chasser avec ses propres moyens. Une fois qu’on a remarqué leur présence, il convient de s’adresser immédiatement à des experts. Ces derniers possèdent un professionnalisme spécifiquement reconnu afin d’apporter une solution fiable tout en permettant de se débarrasser des frelons d’Asie une bonne fois pour toute.

Les frelons d’Asie sont plus agressifs pour les hommes par rapport aux guêpes communes. S’ils se sentent agressés, ils peuvent riposter et les piqûres peuvent avoir de graves effets, tels que le décès ou l’hospitalisation. D’ailleurs, certains logis sont construits à la hauteur de l’homme, notamment dans les abris et les haies. Ainsi, les dangers sont encore plus conséquents. Sur les dangers apicoles, les frelons d’Asie font de dépouilles d’abeilles qu’ils capturent afin de nourrir les larves. Ses agressions apeurent les ruches, et entraînent une réduction de production de miel et aussi la multiplication des abeilles. Des ruches sont de ce fait souvent décimées. Par ailleurs, ces espèces causent des dégâts divers sur les fruits rouges et les vignes.

Les piqûres de frelon asiatique

Le retour de l’été s’accompagne principalement du soleil et des insectes. Dans la plupart des cas, ces derniers ne causent pas de graves démangeaisons. Mais, il faut toutefois noter que certaines piqûres sont dangereuses comme celles des frelons asiatiques. Inversement aux abeilles piquant une seule fois et laissant leur dard sur la peau, les frelons et les guêpes peuvent piquer à de nombreuses reprises. Alléchés par les senteurs de la viande, on peut fréquemment les remarquer durant les repas dehors. D’ailleurs, ils n’affectionnent pas d’être dérangés quand ils s’installent dans leur nid ou s’ils sentent un quelconque danger. Ils vont immédiatement attaquer leur dérangeur et vont lui faire subir des piqûres douloureuses qui peuvent provoquer des symptômes divers.

Les symptômes des piqûres

En général, une piqûre de frelon d’Asie est aussi dangereuse que celle de la guêpe. Mais, elle peut le devenir sur les sujets piqués qui développent des réactions allergiques. Dans de telle circonstance, les retentissements peuvent être beaucoup plus dramatiques. Certainement, une simple piqûre peut provoquer une importante baisse de tension ou autres symptômes plus graves, voire la mort.

L’accentuation de la réaction est différente suivant le nombre de piqûre ainsi que la quantité de poison injectée. Une piqûre de frelon peut causer différentes sortes de symptômes allant d’une réaction simple jusqu’à un choc anaphylactique. Il est également possible de constater des réactions locales. Ces derniers se manifestent souvent sous forme de gonflement en fonction de la zone où se localise la piqûre. Cela s’accompagne principalement de démangeaisons qui disparaissent en seulement quelques heures.
La réaction toxique est beaucoup plus dangereuse. Elle se manifeste avec les mêmes signes que le précédent mais s’accompagne de maux de tête, de vomis, de tension artérielle, de contractions ou de perte de connaissance. La dernière réaction est allergique, c’est ce qu’on appelle généralement un choc anaphylactique. Elle peut provoquer un œdème, voire un choc cardiaque qui peut soustraire à la mort.

Les bonnes conduites à tenir

Quand on vient de se faire piquer par un frelon asiatique, le premier réflexe à avoir, c’est d’enlever les bagues. C’est un geste qui va permettre de ne pas gêner la circulation du sang en éventuel gonflement. Si on dispose d’une pompe à poison, il faut l’utiliser pour ôter une part du venin. Si toutefois le dard reste dans la peau, on peut utiliser une pince à épiler afin de l’enlever. Par ailleurs, il faut penser à désinfecter le point où on a été piquer et prendre des antidouleurs. Afin de limiter le gonflement, on peut placer un glaçon sur la partie concernée.

Par ailleurs, les frelons asiatiques ne peuvent pas être plus nuisibles que les guêpes pour les êtres humains, mais plus particulièrement pour la biodiversité. C’est effectivement un grand fléau, notamment pour les abeilles. Mais, dans tous les cas, il convient de les prévenir et de lutter contre ses nuisibles afin d’éviter tout risque tant pour l’homme que les animaux et les autres insectes.

Présentation du frelon asiatique
5 (100%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here