Si certains disent que les guêpes sont dangereuses et qu’il faut fuir quand elles errent autour, il faut également savoir que ces insectes sont utiles dans la nature et donc à l’homme. Il existe plus de 6 000 espèces de guêpes, mais ce sont les types colorés en jaune et noir qui sont les plus connus. Ces derniers vivent facilement en société si les autres espèces vivent plus en solitaire. Mais qu’elles soient solitaires ou sociales, leur mode de vie est une arme efficace pour combattre les insectes. Les guêpes peuvent nous débarrasser d’une quantité incroyable d’insectes gratuitement. Il faut également comprendre que si les insectes sont nécessaires dans la nature, leur prolifération peut être une vraie catastrophe surtout quand elle est trop importante.

Tout savoir sur la guêpe

La guêpe est un insecte appartenant à la famille des hyménoptères à l’exception de la fourmi et de l’abeille. Il faut savoir que tous ces insectes volants ne font pas partie des insectes sociales. Les guêpes se caractérisent par deux paires d’élytres membraneuses. Elles possèdent également un aiguillon en forme de tube servant à la ponte. Ce tube peut aussi être modifié pour injecter le venin afin de tuer la proie ou se protéger face aux prédateurs.

Durée de vie des guêpes

La durée de vie de ces insectes volants dépend de sa fonction dans la colonie. La femelle fertile par exemple peut vivre une année entière tandis que les femelles stériles ou ouvrières ne vivent que 22 jours au maximum. Quant aux mâles, ils ont environ 6 semaines. Ces derniers n’ont pas la capacité de piquer. Par ailleurs, son dard et son venin font partie de l’appareil reproductif d’une guêpe femelle. Voilà pourquoi ce sont uniquement les femelles qui piquent. Mais elles n’attaquent les humains qu’en cas de défense.

La reine guêpe

La reine guêpe est nourrie par les ouvrières. Elle mange des fruits, de la viande avariée et du poisson, ainsi que du nectar. Elle pond des œufs jusqu’à la fin de l’été. Quant aux ouvrières, elles se nourrissent d’une substance sucrée contenue dans les larves ainsi que le nectar des fleurs et du jus de fruits à l’extérieur de leur nid. Il existe également des guêpes prédatrices qui paralysent d’autres insectes pour nourrir leurs larves.

Les différentes espèces de guêpes

On peut classer ses insectes volantes en deux catégories, dont les guêpes sociales et les guêpes solitaires. La catégorie sociale vit en colonies tandis que l’autre vit et travaille seul. Parmi les milliers d’espèces de guêpes, on peut croiser facilement la guêpe commune. Celle-ci est connue avec ses rayures jaune et noire. Elle a une taille plus petite qu’une abeille et possède une allure élancée. Cette espèce se nourrit généralement de fruits et de sucre. Elle chasse parfois des insectes comme la mouche et les chenilles pour les larves de son nid qui ont besoin de viande. La guêpe commune est agressive quand il s’agit de protéger son territoire.

Il y a aussi la guêpe germanique qui est une guêpe sociale et ressemble à la guêpe commune. À la différence des autres, elle a une taille mesurant 13 à 18 mm et se caractérise par des points noirs sur la face. Ces derniers lui servent de détecteurs. Cette espèce est attirée par le sucre, les fruits et les nourritures humaines.

Nous pouvons aussi croiser la guêpe maçonne qui est une espèce plus grande. En effet, elle mesure 14 à 22 mm, ayant un corps noir et des pattes jaunes. Celle-ci appartient à la catégorie solitaire. Cette bestiole construit son nid avec de la boue séchée dans lequel elle enferme ses proies. La guêpe maçonne est peu agressive.

Citons également la guêpe noire qui, comme son nom l’indique, est une espèce entièrement noire avec des élytres fumés. Il est possible de croiser cette espèce en début de l’été jusqu’au mois de septembre. La guêpe noire s’abrite dans les branches et les nids des autres insectes et mange du nectar de fleurs pour se nourrir. Ainsi, elle est souvent présente dans les jardins.

Le cycle de développement des guêpes

Contrairement aux abeilles, fourmis et termites, les sociétés de guêpes sont annuelles. À l’arrivée du printemps, une femelle fécondée l’année précédente qu’on appelle « la reine » crée une nouvelle société. Pour ce faire, elle choisit un bon endroit pour construire les premières alvéoles du nid. Puis, elle y met les premiers œufs et nourrit les larves à la suite de l’éclosion.

Après nymphose, les larves se transforment en ouvrières stériles qui continuent la construction du nid pour ensuite approvisionner toute la colonie. Quant à la reine, elle ne fera que pondre des œufs. À la fin de l’été, les œufs éclos donneront des guêpes mâles et des femelles fertiles pour les prochaines fécondations. Au premier jour de la saison froide, le nid se dégradera et la colonie va disparaître, sauf les femelles fécondées qui hivernent dans un nid naturel fabriqué à partir de bois. Ces abris naturels ont des formes et tailles variées et peuvent accueillir des milliers d’insectes. On les trouve souvent dans les troncs d’arbre, les cheminées, les greniers ou encore les coffrages du volet roulant.

Les piqûres de l’insecte

La guêpe est connue par son caractère piqueur. Toutes les espèces de guêpe femelle peuvent piquer tout en injectant son venin à l’aide de leur aiguillon. Ces insectes sont capables d’utiliser plusieurs fois leur aiguillon, contrairement aux abeilles qui perdent le leur après avoir piqué. Les guêpes ont des barbes plus petites que celles des abeilles, ce qui leur permet de retirer facilement leur dard. Leurs piqûres sont très douloureuses et peuvent même provoquer des œdèmes entraînant un étouffement. Dans certains cas, cela engendre des réactions allergiques graves, voire mortelles.

Ces bestioles peuvent également piquer les animaux domestiques. Ces piqûres sont tout aussi douloureuses et dangereuses. En effet, elles entraînent également la dégradation et pollution des aliments, la perturbation de leur environnement et une phobie de prolifération.

Les mesures de précaution

Généralement, la guêpe est active au cours de la moitié de l’été. C’est la période durant laquelle la colonie se fortifie tandis que les femelles fertiles partent pour rencontrer des mâles afin de s’accoupler. Ainsi, il faut éviter de marcher pieds nus durant cette période surtout sur l’herbe et dans le jardin. Lorsqu’une guêpe se pose sur nous, il ne faut pas la chasser brutalement, car elle peut devenir agressive avec ce geste. Il est plutôt conseillé de se servir d’un papier ou d’un journal pour la déporter doucement ailleurs.

Il est aussi important de bien vérifier son verre de jus avant de boire, car ces insectes sont très attirés par les aliments sucrés. Par ailleurs, nous devons fermer les poubelles et les mettre à l’extérieur pour les vider tous les jours. La meilleure façon de se débarrasser de ces bestioles est de détecter les voies qu’elles peuvent emprunter pour rejoindre leur nid. Le mieux c’est de trouver ces entrées pendant l’après-midi. Durant cette période, les ouvrières partent à la recherche de nourriture. Attention, il ne faut pas détruire le nid de ces insectes volants en pleine journée. Cela peut être dangereux, car on risque de se faire piquer à plusieurs reprises au visage, au cou et au bras par les ouvrières. En cas de piqûre, il faut appliquer immédiatement des crèmes antihistaminiques sur toute la zone concernée. Et si elles sont très graves, il faut consulter un médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here